Marc 1,21-28 – L’autorité de Jésus – 30 et 31 janvier 2021 – 4 e dim ordinaire.

Aujourd’hui Jésus inaugure sa prédication dans la synagogue de Capharnaüm. Il agit comme tout juif adulte, il prend la parole pour enseigner. Son auditoire perçoit cependant que ce n’est pas un enseignement habituel, c’est une proclamation qui frappe d’étonnement et met en chemin.

Ce passage du livre du Deutéronome est un enseignement à partir des faits qui se sont déroulés pour fixer des règles de vie et renouveler l’alliance de Dieu avec son peuple. Par la bouche de Moïse, Dieu parle à son peuple. Moïse est un médiateur. Il en sera de même pour les prophètes qui succéderont à Moïse. En effet il faut se souvenir que l’humain ne peut voir Dieu sans mourir.

Dieu a entendu la demande d’où la nécessité de ce médiateur qui sera choisi au milieu du peuple. L’autorité qu’il aura sera fonction de son obéissance à la parole que Dieu mettra dans sa bouche. En cela c’est déjà l’annonce de Jésus Par notre vie, nous louons et bénissons le Seigneur pour ses bienfaits parfois nous n’entendons bien que ce que nous voulons bien entendre, c’est la conduite de l’être humain depuis toujours et sans doute pour toujours. Il a le cœur partagé entre le bien et le mal. Parfois il n’arrive plus à discerner où il en est.

Alors comment choisir cet amour de préférence pour le Seigneur, comment avoir des repères pour suivre le Christ sur son chemin de vérité et de lumière ?

Dans la synagogue de Capharnaüm, Jésus est connu comme étant de Nazareth et sa renommée l’a précédé, un homme juif au milieu des hommes. Pourtant l’agression de cet esprit impur, qui rend l’homme tourmenté comme esclave, incapable de réagir, révèle la personnalité de Jésus et sa mission venu libérer tout homme de sa séparation de l’amour de Dieu. Jésus le fait taire et l’ordonne de sortir de cet homme. Son autorité libère, relève de toute sorte de maladie et d’esprit impur. Jésus est à la fois le message et l’auteur du message, pas différence entre ce qu’il et ce qu’il fait. Jésus vainqueur par sa vie, sa mort et sa résurrection sur toute puissance nuisible qui nous affectent et nous conditionnent pour ne plus répondre à l’amour de Dieu qui vient nous libérer. Mais il nous est demandé de consentir à cette action libératrice.

Et nous aujourd’hui, de quoi sommes nous tourmenté. Ce temps de pandémie nous affecte. Nous savons objectivement que ce temps nous perturbe tant au niveau de la santé, de la vie de relation, des conditions économiques.

Evidemment nous subissons cette situation, cependant chacun de nous réagit suivant sa capacité de différentes manières, suivant notre interprétation des événements et des informations plus ou moins contradictoires que nous subissons. Il en résulte des attitudes qui vont de l’agressivité, à la rancœur en passant par le jugement. Autant de sentiments qui produisent des divisions entre nous, ne serai-ce pas cela l’esprit impur ou mauvais, le diviseur. Tout pouvant nous conduire à la solitude, à un repli sur soi voir à un état dépressif.

Une même situation conduit a des états différents qui sont liés à notre fragilité humaine si nous n’avons pris le temps de discerner l’essentiel à la lumière de la parole de Dieu, si notre boussole ne nous mène pas vers le Christ.

Notre réponse à l’amour de Dieu est un engagement libre et gratuit à nous mettre à la suite du Christ afin de mettre en pratique ses enseignements. Notre cœur est partagé en cette vie, nous sommes perturbés par ce qui nous entoure, notre amour propre ne veut rien lâcher. Les soucis de ce monde en toutes situations et d’état de vie nous empêchent de passer d’une disponibilité relative à ce monde à une disponibilité exigeante à la suite de Jésus pour vraiment l’accueillir et conditionner notre vie comme une réponse qui nous fait grandir dans l’amour de ce Dieu qui nous a crée à son image et ressemblance.

St Paul, dans cette 1 er lettre aux Corinthiens, a à résoudre et à répondre à un certain nombre de questions qui perturbent les relations de ces Corinthiens. Il préconise de se recentrer sur l’essentiel dans un amour de préférence qui ne se fait pas au détriment de la vie en couple mais au contraire qui renforce son unité. Cet attachement au Seigneur ne peut que renforcer nos relations les uns avec les autres. Nous pouvons dire que cette situation évoquée par Paul est bien d’actualité aujourd’hui car nous avons à faire des choix qui sont sans cesse remis en cause par des pressions directes ou indirectes. Nous avons besoin les uns les autres pour nous soutenir et tenir ferme dans la foi, pour être vrai et dans la lumière de l’amour de Dieu.

N’oublions pas que les soucis du monde, mal compris et mal vécus, sont des obstacles à l’accueil et à l’efficacité de la Parole de Dieu. Ils peuvent nous empêcher de regarder vers celui qui est la source de toute vie car il est la lumière et la vérité. Donne nous Seigneur de savoir te reconnaître dans nos vies afin de discerner ce qui conduit à la vie.